La réflexologie est une approche non-médicamenteuse qui participe au mieux-être de la personne. Les séances réflexologiques apportent une contribution intéressante au suivi médical ou para-médical en favorisant la circulation sanguine, l’élimination des toxines, le rééquilibrage du système nerveux et l’apaisement général de la personne.

L’histoire de la Réflexologie

La réflexologie a ses racines dans la tradition du massage des pieds et des mains. Elle a été pratiquée depuis des millénaires en Egypte, en Grèce et en Asie. La Réflexologie moderne ou occidentale a été développée au début du XXe siècle par des médecins américains et européens ayant analysé le rôle des réflexes dans le système nerveux.

La théorie des zones réflexes

Les premières théories neurophysiologiques ont été établies au 19eme siècle par le médecin anglais Sir Henry Head, qui a relié des zones de la peau hyperalgésiques à des organes malades et par le médecin et physiologiste Ivan Pavlov concernant les réponses réflexes. La réflexologie moderne ou occidentale a été développée au début du XXe siècle par des médecins américains et européens, ayant analysé le rôle des réflexes dans le système nerveux (Fitzgerald, Riley, Kohlrausch…).

Eunice Ingham a repris la découpe du pied en 10 zones du Dr Fitzgerald pour établir la 1ere cartographie réflexe des pieds en 1938. Dans les années 1950 le docteur Paul Nogier découvre l’auriculothérapie. Plus récemment, dans les années 1980-1990, le professeur d’anatomie de la Faculté de médecine de Montpellier-Nimes Jean Bossy a posé des bases neurophysiologiques des réflexothérapies.

Edzard Ernst, médecin britannique, dans son ouvrage Médecines alternatives : le guide critique (2005), définit la réflexologie comme suit « Méthode thérapeutique faisant appel à la pression manuelle appliquée sur des régions spécifiques, ou zones, des pieds (et parfois des mains ou des oreilles) réputées correspondre à des régions du corps, afin de faire disparaître le stress, ainsi que de prévenir et de traiter les troubles physiques ».

Les usages de la Réflexologie

La réflexologie repose sur trois concepts originaux :

  • la prise en compte de la globalité de l’individu,
  • la main, outil d’analyse et de soin réflexe,
  • le principe d’équilibre neuro-hormonal et neurovégétatif par des techniques de relaxation et de stimulation réflexes.

La réflexologie est utilisée pour :

  • Détendre, relaxer, le stress étant à l’origine de nombreux dysfonctionnements physiques et psychiques.
  • Réduire l’état d’anxiété et diminuer la douleur
  • Réguler le système nerveux et hormonal.
  • Déceler et éliminer les dépôts formés par des cristaux d’acide urique ou autre toxine et de les déverser dans le sang et la lymphe.
  • Mobiliser les déchets, évacuer les toxines, réguler les acidités du corps.
  • Activer la circulation sanguine, lymphatique et énergétique.
  • Relancer le potentiel vital fonctionnel des organes et des glandes.
  • Prévenir, soulager, voire éliminer un grand nombre de troubles et favoriser l’homéostasie.
close

Notes

  • Les soins ne remplacent pas les soins prodigués par des kinésithérapeutes ou des ostéopathes notamment.
  • Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais aux techniques de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996).

 

Conseils de lecture

Il y a peu d’explications scientifiques sur le mécanisme d’action de la réflexologie, à part l’auriculothérapie, qui a fait l’objet des évaluations très intéressantes.

Les grandes lois de la Réflexologie ont été dégagées à la suite des travaux en neurophysiologie, notamment ceux du Dr Jean Bossy (1929-2009). Son ouvrage Bases neurobiologiques des réflexothérapies, publié en 1975 et réédité en 1983 demeure une référence.

Pour plus d’information :

Plusieurs articles dans la revue HEGEL :

La recherche :