De l’enseignement des Thérapies Complémentaires Personnalisées. L’exemple de l’Auriculothérapie.

De l’enseignement des Thérapies Complémentaires Personnalisées. L’exemple de l’Auriculothérapie.

Article du Dr Yves Rouxeville, publié dans la Revue HEGEL en 2019.

L’expérience d’un nouvel enseignement, au plan universitaire

La responsabilité m’a été offerte de créer un programme d’enseignement en Auriculothérapie, dans le cadre du DIU d’Acupuncture, à la Faculté de Médecine de Nantes. Cette décision était le corollaire du vote unanime des trois composantes de la profession des médecins acupuncteurs : F.A.FOR.ME.C pour la formation continue, C.F.A (société savante) et SNMAF (syndicat) le 9 avril 2005 à Lyon1. Le Pr Bossy, créateur du DIU d’Acupuncture, avait mentionné le 28 janvier 1999 la possibilité d’une « Unité de Valeur Optionnelle en Auriculothérapie, au sein du D.I.U. d’Acupuncture ». Le Pr Youenn Lajat, neurochirurgien et responsable du centre douleur au CHU de Nantes, m’en a fait la demande en précisant que l’enseignement serait effectué par le tandem Yunsan Méas & Yves Rouxeville.

Le cahier des charges stipulait quatre points :

  • Ni plus ni moins de neurosciences en auriculothérapie que pour l’acupuncture ;
  • présenter toutes les possibilités de diagnostic du point ;
  • présenter toutes les possibilités de traitement du point ;
  • permettre au médecin ainsi formé de pouvoir répondre aux demandes, dans les indications sans pièges.

Le corollaire était que les notions enseignées soient vérifiées, et dans la mesure du possible, évaluées, un nombre d’heures limité et un contrôle de connaissances final conditionnant la remise d’une attestation de formation ayant valeur de diplôme.

Le Pr Bossy (mon mentor) recommandait de séparer la formation initiale (cet enseignement) et les perfectionnements (formation continue, ou post universitaire) ; les perfectionnements pouvant contenir des thématiques (prise en charge de la douleur, urologie, addictologie, soins palliatifs, etc.), des perfectionnements (contrôle instrumental par détection électrique, intérêt des filtres chromatiques) ou encore des développements (stratégie diagnostique et thérapeutique selon le niveau de formation).


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec